Prévisions été: comparatifs

Discutons de ce que pourrait être le temps pour les prochains mois
manutarn
Modérateur
Modérateur
Messages : 1793
Enregistré le : 07 juin 2011 07:37
Localisation : Camurac ouest Aude 1240m
Contact :

Prévisions été: comparatifs

#1

Messagepar manutarn » 12 juin 2020 09:24

Bonjour,

Tiens l’astro grenouille se lancerait il dans les prévis saisonnières? que nenni , autant le dire de suite, à mon humble avis, les prévis saisonnières relèvent pour le moment presque, de l’objet ci dessous… et l’on y voit …ce que l’on veut y voir… mais…
Image

Mais…ceci dit il y a eu des progrès depuis 50 ans et les méthodes actuelles permettent de faire mieux que les prévis annuelles du calendrier des PTT de grand-père ci contre ou encore les nombreux dictons à long terme

-Le vent du jour de l’an souffle moitié de l’an -Premier de l’An beau, août chaud -Beaucoup d’étoiles le jour des rois, sécheresse et chaleur pendant l’été… etc… Alors que les dictons qui annoncent le temps du lendemain ou sur lendemain sont, eux souvent justes…

Image

On trouve même des prévisions jusqu’en 2039 , https://meteone.pagesperso-orange.fr/pr ... s/psf.html, on notera dans la même page que l’hiver dernier y était annoncé « assez froid et humide » certaines stations de ski pyrénéennes ont du apprécier …l’auteur à toutefois ajouté « L’humilité doit rester dans l’âme du prévisionniste en toute circonstance… » avec raison!!

Personnellement je peux prévoir que statistiquement j’ai 50% de chance de voir moi même le temps qu’il fera en 39…

Mais revenons aux prévis saisonnières estivales , (juin juillet et août) soit celles établies le avant le 31 mai pour l’été météo qui je le rappelle débute le 1er juin

La prévision saisonnière est surtout une prévision à partir de données climatiques . Le climatologue cherche à identifier des « forçages » autrement dit des éléments inhabituels venant perturber un fonctionnement habituel naturel (variation du flux solaire, éruption volcanique… ) ou anthropique (origine humaine) comme les aérosols ou les gaz à effet de serre, éléments pouvant influencer la circulation atmosphérique.
Les modifications de la circulation moyenne entraînent des modifications du climat local :position des centres d’action trajectoire des
perturbations types de temps (anticyclonique ou perturbé, flux océanique ou continental…) températures, précipitations, vents…
Mais il faut tenir compte aussi des observations (état de la couverture en glaces, températures des océans…) et bien sûr des modèles de prévision (capable de prendre en compte les interactions complexes de tous les éléments pré-cités)

Qu’est-ce que la prévision saisonnière ? SOURCE MÉTÉO FRANCE!
Image satellite du globe
La prévision saisonnière consiste à prévoir la moyenne trimestrielle de paramètres météorologiques (température, précipitations) pour les mois à venir, à l’échelle d’une zone comme l’Europe de l’Ouest.

Il ne s’agit pas de prévisions classiques (limitées à une dizaine de jours) décrivant dans le détail des situations météorologiques.

La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen du trimestre à venir. Ces prévisions indiquent le scénario le plus probable parmi trois scénarios prédéfinis : proche, en dessous ou au-dessus de la moyenne. Ce qui donne pour la température « chaud », « normal » ou «froid », et pour les précipitations, « humide », « normal » ou « sec ».

On cherchera par exemple à déterminer si l’été prochain sera en moyenne chaud et sec ou froid et humide en Europe de l’Ouest.

Comment réalise-t-on des prévisions saisonnières ?
On utilise, comme pour les prévisions classiques, des modèles (simulations informatiques) planétaires. Mais ceux-ci reproduisent en plus le comportement d’autres milieux en forte interaction avec l’atmosphère, comme l’océan. À l’échelle de la saison, l’évolution de l’atmosphère est fortement influencée par la variation océanique. Elle peut engendrer par exemple des conditions favorisant un passage très au nord des perturbations atlantiques, ou qui vont modifier radicalement les zones soumises à de fortes pluies dans les tropiques, ou encore qui vont générer de fortes chaleurs et sécheresses.

Quelles sont les limites des prévisions saisonnières ?
Les performances des prévisions saisonnières sont très variables selon le lieu, la saison et le paramètre météorologique concerné. Elles sont meilleures pour la température que pour les précipitations, et pour la température, meilleures en hiver qu’en été. Elles sont très informatives dans la ceinture inter-tropicale, sur le pourtour du Pacifique. En revanche, la prévisibilité de la température en Europe de l’Ouest, sans être nulle, reste faible. Ceci est dû aux caractéristiques de la circulation générale de l’atmosphère au-dessus de l’océan Atlantique aux latitudes tempérées.

Pourquoi réaliser des prévisions saisonnières alors que leur fiabilité est limitée?
Ces prévisions sont effectuées à l’échelle du globe, pas seulement sur le territoire métropolitain. Beaucoup de nos départements et territoires d’outre-mer se situent dans des zones pour lesquelles la fiabilité des prévisions saisonnières est bonne. Elles sont aussi très utilisées sur l’ensemble du continent américain, en Afrique de l’ouest et dans le sud-est asiatique.

Malgré leur fiabilité limitée à nos latitudes, ces prévisions présentent un intérêt pour les décideurs dont l’activité est météo-dépendante (énergie, assurance, agriculture, hydrologie). Quand une tendance se dégage, elles constituent une information supplémentaire par rapport à la « simple » climatologie (le climat moyen en un lieu et à une période donnée). Associées à d’autres données, elles permettent alors d’anticiper, de prendre des décisions à des échéances de l’ordre de quelques mois.

Météo-France a engagé des partenariats avec des entreprises des secteurs des assurances et de l’énergie, afin d’évaluer l’intérêt économique de telles informations. Des applications dans le domaine de la santé sont aussi en cours de développement dans les régions tropicales.

Les prévisions saisonnières peuvent-elles prévoir les canicules ou les vagues de froid ?
Les prévisions saisonnières ne permettent pas de prévoir des canicules ou des vagues de froid d’une durée de quelques jours à quelques semaines. Ces épisodes peuvent être prévus, mais seulement quelques jours à l’avance, par la prévision météorologique « classique ». La prévision saisonnière s’efforce seulement de déterminer si la saison à venir sera plutôt plus chaude, plus froide que la moyenne ou simplement proche de la moyenne. Elle ne permet pas de prévoir l’intensité d’une séquence particulière d’une à deux semaines au cours de ces 3 mois.

On va donc simplement voir quelques prévisions (d’organismes ou de modèles) pour notre pays
On fera le bilan en septembre car « c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses »

Tous proposent aussi des tendances mois pas mois mais c’est encore plus aléatoire il me semble… Globalement l’été est vu plus chaud et plus sec que la normale. Vu le temps de juin il va falloir un sacré réchauffement pour que juillet et août compensent et que la moyenne aboutisse à cette tendance, mais cela reste possible… Pour les massifs du sud , bien arrosés ces derniers temps je miserai (un peu) sur le fait que nous allons avoir pas mal d’orages en juillet et peut être ensuite un mois d’août plus sec…

MÉTÉO FRANCE
https://www.futura-sciences.com/planete ... ale-81266/

Image

Températures

Les températures devraient être globalement supérieures aux normales à l’échelle du trimestre sur le sud de l’Europe. La probabilité la plus forte pour un tel signal se situe sur le sud-est du continent, qui connaît déjà des conditions de sécheresse printanière.

En revanche sur la façade Atlantique et sur le nord de l’Europe, les conditions semblent réunies pour que l’influence océanique limite la montée des températures.


Précipitations

Le temps devrait être plus pluvieux que la normale sur les pays scandinaves où dominerait une influence océanique. Sur le sud de l’Europe, y compris la moitié sud de la France, on s’attend à des conditions globalement plus sèches que la normale. Sur le reste du continent, y compris la moitié nord de la France, l’incertitude des prévisions est plus importante et aucun scénario n’est privilégié pour ce trimestre.

LA CHAINE METEO

Situation générale pour la France métropolitaine:

Notre pays pourrait être influencé cet été par un flux dominant orienté au secteur sud-ouest, sous l’emprise de l’anticyclone des Açores et d’une tendance dépressionnaire souvent située vers l’Irlande : ces deux centres d’action seraient vecteurs de bouffées orageuses dans des températures plus chaudes à l’est du pays, et plutôt de saison vers l’ouest. Le flux perturbé serait à priori plus marqué pour le mois d’août.
Image

Carte composite de différents modèles européens (ECMWF, Met Office, Météo-France, DWD – Deutscher WetterDienst , CMCC – Centro Euro-Mediterraneo sui Cambiamenti Climatici )
Autour de 50% de probabilité de températures supérieures à la moyenne et précipitations plus faibles


Image
Image

Modèle européen , Prévision pour juin juillet et août, anomalie de température puis en dessous de précipitations. Un trimestre globalement plus chaud et sec que la moyenne.

Image
Image

Modèle IRI , USA la aussi plutôt sec et chaud
Image
Image

CFS – Climate Forecast System (organisme américain)
Un peu différent été dans les normes de températures et même un peu plus humide sur le sud du pays


Image
Image

Le Métoffice anglais
Parle lui de pourcentage : autour de 50% de probabilités qu’il fasse plus frais que la normale autour de 30% de probabilité que la température soit dans la norme et autour de 10% qu’elle soit inférieure à la normale


Image

L’Agence météo japonaise, hémisphère nord
Notre zone: en haut à gauche
A noter que tout l’hémisphère serait plus chaud que la moyenne

Image

A suivre…

Avatar du membre
Danserapis
Cumulus
Cumulus
Messages : 481
Enregistré le : 26 août 2011 10:33
Localisation : Albi
Contact :

Re: Prévisions été: comparatifs

#2

Messagepar Danserapis » 25 juin 2020 10:22

merci Manu !
pour la néophyte que je suis c'est super

manutarn
Modérateur
Modérateur
Messages : 1793
Enregistré le : 07 juin 2011 07:37
Localisation : Camurac ouest Aude 1240m
Contact :

Re: Prévisions été: comparatifs

#3

Messagepar manutarn » 27 juin 2020 05:44

Danserapis a écrit :merci Manu !
pour la néophyte que je suis c'est super

Merci pour ce retour.
C est le but justement!. ceci dit tu n es plus si néophyte que tu le dis, certaines personnes ont parfois du mal a tout comprendre dans mes explications...tout comme il m arrive de lire des articles auquels je n y comprends rien même après re lecture, que ce soit en astronomie ou en météo...c est peut être face a ce depit qui me touche depuis si longtemps, que je souhaite arriver à aider celles et ceux qui "rament" encore plus que moi
Bon été ,quel qu'il soit, a toi

henri
Tornade
Tornade
Messages : 1218
Enregistré le : 01 déc. 2015 07:19
Localisation : Montredon-Labessonnié altitude 500m

Re: Prévisions été: comparatifs

#4

Messagepar henri » 27 juin 2020 07:03

Bonjour,
Merci Manu pour cette revue générale. On constate qu'il n'y a pas de consensus entre les modèles pour la prévision saisonnière de cet été. Qui croire?
Pour ma part, j'aurais tendance à pencher pour la Noaa, car ils avaient été fiables dans leur prévision d'un hiver doux et humide. La Noaa prévoit un été frais et bien arrosé pour notre sud-ouest, et un automne sec et chaud. Pour Météo France, le problème c'est qu'ils ont la "pression" et doivent "ouvrir le parapluie" en cas d'évènement extrêmes et brefs comme une canicule, ou des inondations, qui sont comme tu le dis impossibles à prévoir à longue échéance.
Pour l'instant en tout cas, juin a été froid pendant 3 semaines, et juillet va être frais pour la 1ere quinzaine, dominé pr un flux de nord-ouest, si l'on en croit l'ensemble gefs
Bon samedi et dimanche,

manutarn
Modérateur
Modérateur
Messages : 1793
Enregistré le : 07 juin 2011 07:37
Localisation : Camurac ouest Aude 1240m
Contact :

Re: Prévisions été: comparatifs

#5

Messagepar manutarn » 28 juin 2020 05:52

Bonjour
Henri tu parles de ces cartes de la noaa?
En effet la canicule dans le sud ouest y semble improbable
Mais on se rend bien compte que depuis les prévisions de mai pour juillet et août les modèles évoluent dans cesse il me semble
Quel casse tête...
Bon dimanche à tous

Image
Image
Image
Image


Retourner vers « Tendance saisonnière »

Qui est en ligne

Au total il y a 2 utilisateurs en ligne : 0 enregistré, 0 invisible et 2 invités (d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 10 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 529, le 21 janv. 2020 19:49

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités